MAIRIE

Contact élu(e)s

Donnez votre avis !

Monoxyde de carbone : comment prévenir les intoxications

Le monoxyde de carbone (CO) est une des principales causes d’intoxication accidentelle en milieu domestique. Chaque année en France, près de 5000 personnes sont exposées à une intoxication au monoxyde de carbone et une centaine en décèdent.

Qu’est ce que le monoxyde de carbone ?

Le monoxyde de carbone est un gaz invisible, inodore et très toxique, produit par des moteurs à essence ou au fuel (véhicules, groupes électrogènes, tronçonneuses…) ou par des appareils de combustion (chaudières, poêles, inserts, cuisinières…) lorsque la combustion est incomplète.

 

Quels sont les effets du monoxyde de carbone ?

Le monoxyde de carbone agit comme un gaz asphyxiant très toxique qui prend la place de l’oxygène dans le sang.

Il provoque deux types d’intoxication :

  • l’intoxication faible ou chronique se manifeste par des maux de tête, des nausées et de la fatigue ;
  • l’intoxication grave et rapide qui entraîne des vertiges, troubles du comportement, pertes de connaissances, coma voire décès. En moins d’une heure, ce gaz peut s’avérer mortel.

Les personnes intoxiquées peuvent selon le niveau de gravité être pris en charge par les services d’urgences, hospitalisées ou placées en caisson hyperbare pendant quelques heures.

Si vous pensez être intoxiqué au monoxyde de carbone :

  • aérez immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres ;
  • arrêtez les appareils à combustion si possible ;
  • évacuez les locaux et vider les lieux de leurs occupants ;
  • appelez les secours : pompiers (le 18), SAMU (le 15)
  • ne réintégrez les locaux qu’après le passage d’un professionnel qualifié qui recherchera la cause de l’intoxication et proposera les travaux à effectuer.

 

Comment éviter les intoxications au monoxyde de carbone dans mon logement ?

Avant chaque hiver :

  • faites vérifier vos installations (chaudières, chauffe-eau, cheminées, inserts, poêle) par un professionnel qualifié ;
  • faites effectuer un ramonage mécanique de vos conduits de cheminées.

Pendant tout l’hiver :

  • aérez votre logement ;
  • ne bouchez jamais les entrées d’air ;
  • respectez les consignes d’utilisation des appareils à combustion indiquées dans le mode d’emploi par le fabricant.

En période de grands froids ou en cas de coupure d’électricité :

  • n’utilisez jamais pour vous chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero…

  • n’utilisez pas les chauffages d’appoint en continu ; ces appareils ne doivent fonctionner que par intermittence ;
  • installez impérativement les groupes électrogènes à l’extérieur des bâtiments et jamais dans des lieux clos (garages, caves, buanderie…) ;
  • ne laissez pas couver le feu de votre poêle s’il est annoncé une période de redoux.

Si vous venez d’acquérir ou d’installer un nouvel appareil de chauffage, veillez à vous assurer auprès d’un professionnel qualifié de la bonne installation et du bon fonctionnement de l’appareil avant sa mise en service.

Il existe sur le marché français des détecteurs de monoxyde de carbones à fixer ou portables (la norme européenne NF EN 50291 doit figurer sur l’emballage du produit).

 

En savoir plus : https://www.auvergne-rhone-alpes.ars.sante.fr/monoxyde-de-carbone

 

Partagez l'article :